• Luca Brambilla

Communication non verbale: le pas

Temps de lecture: 2 minutes

Comme les jambes, les pieds aussi peuvent révéler beaucoup de choses sur la personnalité de quelqu’un et surtout ils émettent des signes qui ne sont pas filtrés par le sujet en question.

La règle de base peut être expliquée avec l’exemple des ski : en mettant les skis vers l’intérieur on s’arrête l’énergie du corps, alors qu’en mettant les skis vers l’extérieur on peut tomber puisqu’on utilise la poussée de manière incorrecte. Vice versa, un pied qui a la pointe droite appartient à une personne qui a de l’assurance, qui vise un objectif et qui ne le lâche jusqu’à ce qu’il est arrivé.


En ce qui concerne l’exemple des skis, quelqu’un qui tient les pieds en arrière est en train de s’arrêter donc on doit observer la posture du reste du corps. Un torse branlant, des épaules en arrière et une tête penchée nous disent sans aucun doute que le sujet est discret et en train de s’inquiéter pour ses affaires personnelles. Si les pieds vers l’intérieur sont associés avec un torse tombé et des épaules droites, il y a un contradiction entre la partie supérieure et celle inférieure. C’est-à-dire que le sujet veut se confier mais il n’y a pas assez d’énergie pour le persuader à se confier vraiment, puisque ses jambes l’ arrêtent.



Les pieds qui ont la pointe vers l’extérieur appartiennent généralement à ceux qui veulent apparaitre confiant mais aussi qui gaspillent de l’énergie et n’atteignent pas leur objectif. Le corps suggère à l’observateur que le sujet est enclin à se distraire au travail.


Il y a beaucoup de combinaisons. Par exemple quelqu’un qui a les jambes positionnées vers l’extérieur se révèle un sujet lunatique avec une sensibilité facilement influencée, malgré sa confiance en soi.

Trop souvent, pendant les entretiens d’embauche, on ne fait pas attention à la partie inférieure du corps en pensant à tort que les gens communiquent uniquement à travers le visage ; si on observait les jambes, le pas ou les membres inférieures en mouvement, on éviterait embauches erronées pour les postes les plus délicats. Le problème est que qui est responsable des embauches n’est pas expérimenté et sans le savoir il base son opinion sur ses sentiments et son goût plutôt que sur ce que le candidat transmit.


Milan, 26 Novembre 2017

#CommunicationNonVerbale

Logo_ridisegnato.png

Copia Originale 

Foro Buonaparte,22